La Paz maintient l’alerte orange en raison de l’intensité des pluies – La Razón

La Paz maintient l’alerte orange en raison de l’intensité des pluies – La Razón, jacquin couvreur


Un accord signé avec le secrétaire général de la municipalité, Julio Linares, le 13 décembre, prévoit que le paiement du salaire de novembre devrait être effectué le 23. Cependant, il a été annoncé qu’ils ne le feront que le 28.

La secrétaire exécutive du Syndicat des travailleurs municipaux de la mairie de La Paz, Marisol Jiménez, a rapporté ce vendredi que ce secteur est « en état d’urgence » et proteste contre le retard dans le paiement du salaire de novembre.

Dans un accord signé avec le secrétaire exécutif de la municipalité, Julio Linares, le 13 décembre, il est établi que le paiement doit être effectué le 23. Cependant, ce matin, on a appris que ce paiement sera effectué le 28 et seulement 50%. Cette décision a provoqué l’agacement des personnes mobilisées qui ont décidé de manifester près du bâtiment de l’Unité des Revenus de la commune.

« Nous avons des obligations. Nous avons compris la situation de la Mairie, pour cette raison nous avons accepté que le paiement pour le mois de novembre soit jusqu’au 23 (décembre) et que le paiement pour décembre soit dans la gestion suivante, dans la première quinzaine ; mais, malgré cela, il est regrettable que le maire (Iván Arias) ne veuille pas payer ces salaires (sic) », a déclaré Jiménez dans une interview à La Razón.

Il a affirmé que les autorités municipales s’étaient conformées au paiement de la prime dans le délai fixé par le ministère du Travail. « Ils nous ont payés le 17, mais cela devait aussi se faire par le biais d’un dialogue », a-t-il déclaré.

Les ouvriers annoncent avec la radicalisation de leurs mesures de pression si l’exécutif ne respecte pas la dette, ils n’excluent même pas d’entamer une grève de la faim.

De son côté, le maire Iván Arias a comparé le blocus des fonctionnaires municipaux à la fermeture d’un robinet qui fournit de l’eau et a également qualifié cette mesure d' »irresponsable » et d' »anti-ouvrière ».

« Juste au bureau où nous récupérons l’argent, ils vont le bloquer, c’est comme si vous me demandiez de l’eau et que vous alliez fermer le robinet, c’est ce qu’ils font, c’est totalement irresponsable ; Nous dépendons de la collecte et aujourd’hui est un jour clé pour les collectes, c’est un jour pour qu’on puisse remplir les caisses municipales et pouvoir payer les salaires, mais les irresponsables vont fermer le robinet, c’est comme se tirer une balle dans le pied », a déclaré l’autorité du maire.



Source link

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *