Le barrage de Monte Grande serait prêt d’ici la mi-2022

Le barrage de Monte Grande serait prêt d’ici la mi-2022, jacquin couvreur


EL NUEVO DIARIO, SAINT-DOMINGUE. – Le président Luis Abinader a rapporté ce mardi que les entrepreneurs du barrage de Monte Grande ont assuré que la première partie des travaux serait prête d’ici la mi-2022.

Après une visite effectuée ce mardi pour confirmer à quel niveau se déroulent les travaux, le président a révélé que les ingénieurs l’avaient informé qu’il était construit à environ 65%.

En ce sens, le président a demandé aux entrepreneurs de lui dire ce dont ils ont besoin, de maintenir le rythme des travaux et que les travaux ne s’arrêtent pas.

Dans sa conversation avec des journalistes, le président a assuré qu’il était au courant des rapports.

Le barrage de Monte Grande serait prêt d’ici la mi-2022, jacquin couvreur

Le président a indiqué qu’avec la livraison de la première étape de cet ouvrage tant attendu, avec environ 12 ans de construction, deux des objectifs prévus seraient atteints, qui sont de contrôler les inondations et aussi de servir de prise d’eau pour le aqueduc régional. .

Il a précisé que cet aqueduc permettra à la plupart des communes importantes de la région, dont Barahona, d’avoir accès à une eau potable de qualité.

Alors que le troisième objectif d’incorporer quelque 300 000 tâches foncières dans la production agricole, serait atteint dans une autre étape du projet, selon les propos du chef de l’État, un aspect sur lequel il a ajouté que les conceptions des canaux ont déjà été ajouté l’irrigation.

Le barrage de Monte Grande serait prêt d’ici la mi-2022, jacquin couvreur

Il s’agit de la deuxième visite du président Abinader aux travaux depuis qu’il a pris ses fonctions en août 2020, réussissant à faire avancer sa construction de plus de 20 %, depuis lors jusqu’à la date actuelle.

En ce sens, le souverain a déclaré que les mesures sont à jour et qu’ils ont travaillé dur pour surmonter les obstacles juridiques et financiers, qui ont empêché leur poursuite, afin que le développement se poursuive comme ils le voient aujourd’hui.

« J’ai été détenu pendant des années et nous lui avons donné l’importance qu’exige ce grand projet car d’ici les provinces d’Azua, Neyba et Barahona seront impactées positivement », a-t-il déclaré.

Le barrage de Monte Grande serait prêt d’ici la mi-2022, jacquin couvreur

Lors de la tournée des différents points de la zone en construction, le président Abinader s’est arrêté pour saluer les ouvriers et les motiver à finir à temps.

De la même manière, il a signalé que, pour le mois de mai de l’année prochaine 2022, la petite ville de près de 400 logements qui comprend tous les services et qui fait partie de ce grand projet sera prête.

Entretien des bassins versants

Un autre aspect que le président Abinader a souligné lors de sa visite dans la région était l’importance de prendre soin des bassins hydrographiques pour le bon fonctionnement de ce barrage et de tous les barrages du pays.

« Le plus important en termes d’environnement et d’eau, c’est pour nous de pouvoir restaurer tous nos bassins versants. C’est l’objectif le plus important et c’est sur quoi le gouvernement travaille et travaillera beaucoup plus », a conclu le président.

A propos du travail

C’est une infrastructure publique qui abrite un complexe important et nécessaire d’ouvrages hydrauliques qui contribueront au développement de la région sud-ouest du pays et de ses habitants.

Le barrage de Monte Grande, construit par le consortium Andrade Gutiérrez et Servinca, permettra l’irrigation de nouveaux hectares, augmentant ainsi la production agricole de la région.

De plus, il garantira l’approvisionnement en eau de 400 mille personnes et les inondations seront contrôlées et avec elle, la vulnérabilité des familles dans leur environnement.

La première tournée du président des travaux a eu lieu le 7 février de cette année, lorsqu’il a réitéré son engagement à les terminer après plus de onze ans de construction.

Les travaux sont supervisés par l’Institut national des ressources hydrauliques (INDRHI) et il est situé sur la rivière Yaque del Sur.

Le chef de l’État était accompagné d’Olmedo Caba, directeur de l’INDRHI, des sénateurs d’Azua et Neyba, Lia Díaz Santana et Melania Salvador Jiménez respectivement, ainsi que des gouverneurs d’Azua, Gray Pérez Díaz ; de Neyba, Juana Cristina Mateo et de Barahona, Diones Maribel González.

window.fbAsyncInit = function() {

FB.init({

appId : '1085942941539394',

xfbml : true,

version : 'v2.9'

});

FB.AppEvents.logPageView();

};

(function(d, s, id){

var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];

if (d.getElementById(id)) {return;}

js = d.createElement(s); js.id = id;

js.src = "http://connect.facebook.net/en_US/sdk.js";

fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);

}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));





Source link

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *