Maison Osborne — Wikipédia, jacquin couvreur


Maison Osborne est une ancienne résidence estivale de la famille royale britannique située à l’est d’East Cowes, sur la côte nord de l’île de Wight, en Angleterre.

Elle fut construite en 1847 par l’entrepreneur Thomas Cubitt pour la reine Victoria (sur les plans dessinés par l’époux de cette dernière, le prince Albert) qui l’a comme résidence d’été. Après la mort de son mari en 1861, Victoria avait également pris l’habitude d’y avoir vécu pour les fêtes de fin d’année. C’est aussi dans ce château et non à Londres que sa fille la princesse Alice du Royaume-Uni épousa le 1er juillet 1862, dans une atmosphère organisée par le deuil, le prince Louis de Hesse-Darmstadt. C’est dans ces circonstances que la souveraine y mourut le à 6 h 30 du soir en présence de son fils ainé, l’héritier du trône, le prince de Galles, futur Édouard VII, et de l’un de ses petits-fils le Kaiser Guillaume II.
Après son décès, la demeure fut transformée en musée destiné à l’usage personnel des membres de la royauté.

Maison Osborne — Wikipédia, jacquin couvreur
Détail des animaux qui veillent sur la façade.

De 1903 à 1921, Osborne House accueillit également un Collège royal de la marine qui préparait à l’entrée au Royal Naval College de Dartmouth les jeunes garçons dès l’âge de 13 ans.
Au début du XXe siècle, le rez-de-chaussée était ouvert au public, mais il a fallu attendre 1954 pour que les visiteurs puissent accéder à la chambre à coucher de la reine telle qu’elle l’avait laissée.

Aujourd’hui, le palais appartient aux monuments historiques britanniques et, aussi bien l’édifice que les jardins sont ouverts au public pendant que la famille royale actuelle quant à elle, a l’habitude de passer l’été au château de Balmoral en Écosse .

La Osborne House fait partie des Monuments classés (bâtiments classés) de Grade I (« édifices d’intérêt exceptionnel ») classés par l’English Heritage en Angleterre et au pays de Galles.

  • (fr) Adair, Jean, Les palais royaux de Bretagne, Londres, Tamise et Hudson, 1981.
  • (fr) Struthers, Jeanne, Palais royaux de Bretagne, Londres, New Holland Publishers (UK) Ltd., 2004.

Sur les autres projets Wikimedia :




Source link

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *