promouvoir la construction du port de plaisance de Puntales

promouvoir la construction du port de plaisance de Puntales, jacquin couvreur


Un groupe de membres du Club Náutico Alcázar s’est légalement constitué une association pour promouvoir la construction du port de plaisance de Puntales, dont les travaux sont actuellement arrêtés.

Cette nouvelle entité, appelée AndPuntales (Asociación Náutica – Deportiva Puntales) s’adresse aux « amoureux de la mer » et cherche à « intégrer » toutes les personnes intéressées par le projet de marina à l’avenirPar conséquent, il est ouvert aux membres du Club de l’Alcázar et à toutes les personnes qui souhaitent adhérer, comme l’explique le président à ce journal.



« Nous voulons une seule voix au sein du Club soutenir le conseil d’administration actuel et celui qui vient après les élections – qui ont été avancées en raison de la situation de blocus dans laquelle se trouve le Club – pour que le projet puisse aller de l’avant », argumente le président d’AndPuntales, qui souligne qu’ils souhaitent également intégrer les sportifs nautiques.

Dans une lettre informative, le président affirme que l’entité « est née avec un objectif prioritaire : favoriser la construction du port de plaisance de Puntales, sans tourner le dos aux activités nautiques-sportives« .

Il soutient que la construction du port de plaisance de Puntales « est inévitable » et que le quartier de Puntales, ainsi que les membres du club de l’Alcázar et la ville elle-même « ils méritent ce port ». « Des administrations telles que la mairie de Cadix et la Junta de Andalucía, qui sont deux domaines aux idéologies opposées, ont accepté de soutenir le projet et ont opté pour celui-ci, comment ne pas le soutenir depuis l’intérieur du club ? nous devons maintenant les décevoir , » déclare le président dans des déclarations à ce journal.

De même, il veut mettre de côté la division interne qui existe actuellement au sein du Club de l’Alcázar, affirmant que l’Asociación Náutica Deportiva Puntales est née « sans importance, sans rechercher de coupables, sans prendre parti, sans controverse générale, sans rechercher la confrontation, de l’unité« Et il insiste sur le fait que » notre mission principale est de générer, une fois de plus, l’illusion de ses partenaires et arrête ton pessimisme« .

Il indique que le nouveau port de plaisance doit être « pour les membres du club de l’Alcázar qui l’attendent avec tant d’impatience, sans oublier le reste des marins de Cadix. De cette association, nous allons exiger, avec le plus grand respect, mais avec le plus grand force, que nous ayons cette marina. « 

Ils affirment être conscients que tous les membres du Club Alcázar ne veulent pas de cette marina car « ils se méfient de la possibilité de ne pas pouvoir entretenir leur bateau comme ils l’ont actuellement ». Mais il veut vous envoyer le message que « la cohabitation est possible ».

Il garantit que dans AndPuntales ils veulent aussi avoir des athlètes, comme les canoéistes, les marins et les pêcheurs sportifs, entre autres. Et il les adresse dans sa lettre de motivation : « Nous connaissons vos besoins et votre manque de moyens, ainsi que votre effort. Le mécénat et la collaboration sont un soutien fondamental pour l’atteinte des objectifs. Votre ténacité et votre élan vous donneront la visibilité nécessaire. pour ne pas passer inaperçu. Vos réalisations seront aussi les nôtres. »

Ainsi, parmi les objectifs de la nouvelle association, en plus de mener les actions nécessaires à la construction du port de plaisance de Puntales et à son entretien, promouvoir le sport et la culture entre les associés et leurs proches, « dans un environnement de respect, d’égalité et d’unité », en plus de la promotion des activités nautiques, comme le canoë, la voile et la pêche sportive.

Rappelons qu’en 2018, le Club de l’Alcázar a obtenu le Concession administrative de 20 ans construire et exploiter une marina. Cette infrastructure disposera d’une passerelle piétonne pour accéder aux pontons qui seront de propriété publique et seront construits par la Mairie de Cadix avec des fonds européens. Le club a commencé à construire l’abri ou le brise-lames flottant, mais il y a eu des problèmes de conception technique qui ont fait que les joints entre les brise-lames ne résistent pas à la force des vagues auxquelles ils sont exposés, en particulier les jours de levage, et le travail était paralysé, qui n’a pu se poursuivre faute de fonds pour y faire face. Pour sa part, le Conseil du gouvernement local de la mairie de Cadix a approuvé fin décembre 2021 le dossier de dépenses et le cahier des charges pour le contrat de construction de la passerelle piétonne fixe.



Source link

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *