Qu’est-ce qu’une tour de refroidissement ou de refroidissement? Fonctionnement et sécurité

Qu’est-ce qu’une tour de refroidissement ou de refroidissement?  Fonctionnement et sécurité, jacquin couvreur


Qu’est-ce qu’une tour de refroidissement ou de refroidissement?  Fonctionnement et sécurité, jacquin couvreurle tours de refroidissement ou tours de refroidissement par eau Ce sont des équipes qui fondent leur fonctionnement sur le principe du refroidissement par évaporation, appliqué dans l’industrie depuis plus de 100 ans. Le refroidissement par évaporation est un processus naturel qui utilise de l’eau comme liquide de refroidissement et qui est appliqué pour transmettre l’excès de chaleur de différents processus et machines thermiques à l’atmosphère.

D’une manière générale, les équipements de refroidissement par évaporation, tels que les tours aéroréfrigérantes, intègrent : une surface d’échange thermique et masse humidifiée au moyen d’un dispositif de distribution d’eau, un système de ventilation (naturelle ou forcée) chargé de favoriser et, le cas échéant, de forcer l’air ambiant l’air à travers le remplissage d’échange de chaleur et de masse et divers composants auxiliaires tels qu’un bassin de collecte d’eau, une pompe de recirculation, des séparateurs de gouttelettes et des instruments de contrôle. Ci-dessous, nous expliquerons étape par étape le processus de fonctionnement d’une tour de refroidissement :

Conception, fabrication, installation, maintenance, revamping et retrofit de tours de refroidissement
Qu’est-ce qu’une tour de refroidissement ou de refroidissement?  Fonctionnement et sécurité, jacquin couvreur
www.torraval.com

Comment fonctionne une tour de refroidissement ?

Le fonctionnement d’une tour de refroidissement est basé sur les principes du refroidissement par évaporation :

Tours de refroidissement refroidir l’eau chaude en la pulvérisant sous forme de pluie de gouttes qui tombent dans un treillis ou remplisseur d’échangeur (ensemble de fines feuilles de PVC spécifiquement placées) où elles sont refroidies au moyen d’un courant d’air, qui s’écoule en sens inverse, l’eau déjà refroidie tombant dans un réservoir qui la recueille et qui, le cas échéant, sera distribuée par un circuit.

le l’air entre par les ouvertures inférieures Ils sont situés au-dessus du réservoir d’eau et traversent la tour de bas en haut. Cette entrée d’air peut se produire naturellement dans les tours à tirage naturel ou forcée à travers des ventilateurs stratégiquement placés, comme nous l’expliquerons plus tard lorsque nous parlerons des types de tours qui existent.

La transfert de chaleur se produit lorsque l’eau (à une température plus élevée) et l’air (à une température plus basse) convergent dans le remplissage de la tour, où le échange de chaleur entre les deux fluides. Ce remplissage a pour but d’augmenter la surface et le temps de contact entre l’air et l’eau, favorisant l’efficacité du refroidissement. Au fur et à mesure que l’eau s’évapore, elle prend la chaleur dont elle a besoin du reste de l’eau en circulation, la refroidissant.

Dans ce processus, environ 1 % du débit d’eau total s’évapore pour chaque 7 °C de refroidissement. Cette eau qui sort de la tour évaporée est filtrée à travers le soi-disant « séparateur de gouttelettes« . C’est l’un des éléments les plus importants pour la sécurité d’une tour aéroréfrigérante, puisqu’il évite le risque d’eau contaminée par les bactéries Legionella allant librement à l’extérieur. Cet élément, qui a des pertes inférieures à 0,002 %, se réduit dans un manière efficace l’expulsion de l’eau dans l’atmosphère comme dicté par la norme UNE 100030/2017 Selon cette norme et pour des raisons de sécurité, les séparateurs de gouttes doivent être remplacés tous les 10 ans.

Le reste de l’eau réfrigérée est déposée dans un bassin qui l’envoie à un circuit qui utilisera cette eau glacée dans différentes applications (climatisation, unités de traitement d’air, procédés industriels, etc.)

Types de tours de refroidissement

Selon sa conception, on peut trouver différents types de tours de refroidissement ou de refroidissement. La différence fondamentale entre l’un et l’autre réside dans la manière dont ils injectent l’air dans la tour pour refroidir l’eau, ce qui peut être naturel ou forcé par des ventilateurs.

Tours de refroidissement à tirage naturel

Le débit d’air nécessaire est obtenu grâce à la différence de densité entre l’air plus frais à l’extérieur et l’air humide à l’intérieur de la tour. Ils utilisent de hautes cheminées pour obtenir le tirage souhaité. En raison des grandes dimensions de ces tours, des débits d’eau de plus de 200 000 gpm sont utilisés. Ils sont largement utilisés dans les centrales thermiques.

Tour de refroidissement à tirage induit

Dans ce type de tour, l’air est aspiré par un ventilateur situé au sommet de la tour. Ils sont les plus utilisés car ils sont plus performants que les autres modèles.

Qu’est-ce qu’une tour de refroidissement ou de refroidissement?  Fonctionnement et sécurité, jacquin couvreur

Tours à tirage forcé

L’air est forcé par un ventilateur situé au bas de la tour et est refoulé par le haut. Ces types de tours sont moins efficaces car la vitesse de téléchargement est plus faible.

Qu’est-ce qu’une tour de refroidissement ou de refroidissement?  Fonctionnement et sécurité, jacquin couvreur

Tours à flux croisés

L’air pénètre sur les côtés de la tour en s’écoulant horizontalement à travers l’eau qui tombe. Ces tours ont besoin de plus d’air et ont un coût de fonctionnement inférieur à celui des tours à contre-courant.

Avantages de l’utilisation de tours de refroidissement

L’utilisation de tours de refroidissement ou d’autres composants basés sur le refroidissement par évaporation de l’eau présente de nombreux avantages par rapport à d’autres types de systèmes de refroidissement basés sur l’utilisation de réfrigérants. Manuel Lamúa, Secrétaire Général de l’ANEFRYC, nous les explique de manière prolongée dans l’article : Avantages du refroidissement par évaporation. Certains de ces avantages sont :

  • Plus d’économies d’énergie
  • Ils nécessitent moins d’investissement que les condenseurs à air
  • Ils ont moins d’impact environnemental
  • Moins d’impact acoustique

Sécurité tour de refroidissement : éviter les légionelles

Cependant, la vérité est que les équipements de refroidissement par évaporation ne sont susceptibles de développer la bactérie « legionella pneumophila », c’est-à-dire d’augmenter sa concentration dans l’eau recirculée, que si l’eau qu’il reçoit du réseau est contaminée et L’équipement n’est pas correctement entretenu, comme l’exige la loi (décret royal 865/2003) qui établit 2 inspections et nettoyages annuels de l’équipement, ils sont totalement sûrs.

Les conditions de fonctionnement standard d’une tour de refroidissement peuvent créer un environnement suffisant pour la croissance de Legionella, mais pour l’apparition d’une épidémie, plusieurs circonstances doivent se produire simultanément :

  • Présence d’une souche contaminée dans le système de réfrigération
  • Conditions non contrôlées
  • Gouttes d’eau polluée rejetées dans l’atmosphère
  • Inhalation d’une quantité suffisante de microgouttelettes

Nous espérons que cet article vous aura été utile pour vous guider. Depuis Caloryfrio.com, nous vous recommandons toujours de consulter un installateur frigoriste agréé pour répondre à vos questions et réaliser votre projet avec le meilleur résultat.

Conception, fabrication, installation, maintenance, revamping et retrofit de tours de refroidissement
Qu’est-ce qu’une tour de refroidissement ou de refroidissement?  Fonctionnement et sécurité, jacquin couvreur
www.torraval.com

Sources: ATEYCR, AEFYT



Source link

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *