Secope attend le permis de construction du passage souterrain du Cinco de Mayo

Secope attend le permis de construction du passage souterrain du Cinco de Mayo, jacquin couvreur


Ce pourrait être la semaine prochaine lorsque la Direction des travaux publics de la municipalité de Gómez Palacio remettra le permis de construction au Secrétaire aux communications et aux travaux publics de l’État (Secope) pour commencer les travaux du passage souterrain du Cinco de Mayo.

Arturo Rodríguez de León, responsable des travaux publics à Gómez Palacio, a informé que la délégation régionale de Secope dispose déjà des autorisations nécessaires de Ferromex et du ministère des Communications et des Transports (SCT) nécessaires pour effectuer les travaux à l’intersection du Cinco de Mayo avenue et rue Enrique Unzueta dans le quartier Carrillo Puerto de cette ville; cependant, la livraison n’a pas été faite formellement.

Et c’est qu’il a commenté que c’est via WhatsApp que lesdits permis ont été signalés et qu’une partie des documents a été envoyée par ladite route, pour laquelle il a demandé qu’ils soient livrés physiquement.

« Dès que je le recevrai, j’espère que la semaine prochaine, ils pourront délivrer le permis (de construction) », a déclaré le responsable.

Auparavant, le chef de Secope, Rafael Sarmiento, avait remis au maire par intérim, Marina Vitela, un document qui n’était que l’approbation du projet par Ferromex et SCT, mais pas les permis nécessaires.

« C’est vraiment une copie de deux documents dans lesquels Ferromex, au nom d’Hugo Rafel Gómez Díaz, l’envoie à Sergio Dévora Núñez, du centre SCT de Durango, où il dit que le projet est acceptable et conditionne sept points. Le point Ce qui me frappe le plus, c’est que « si le gouvernement de l’État de Durango n’a pas le budget pour réaliser le projet de travail complet (ce qui a été présenté), il ne serait pas autorisé à détourner la route principale », a commenté Rodríguez de Léon.

Dans le même document, selon le responsable des travaux publics, le SCT demande à être informé 15 jours avant le début des travaux que le permis de construire est déjà disponible.

Comme cela a été dûment signalé, c’est un consortium composé de cinq entreprises de construction de lagunes qui a remporté l’appel d’offres lancé par Secope pour la construction du viaduc Cinco de Mayo à Gómez Palacio.

Les entreprises qui composent ce consortium sont Bitumen y Concretos SA de CV, Carreteras y Puentes de La Laguna SA de CV, Obras Civiles de La Laguna SA de CV, AS Construcciones y Cimentaciones SA de CV et Seco Procesos Integrados SRL de CV.

Le délégué de Secope à La Laguna, Alfredo Alarcón, a ensuite expliqué que dans une première étape, la constitution de deux voies, une aller et une retour, et de trois ponts, un parallèle à la route où la rue passera, est envisagée. Enrique Unzueta et deux autres pour continuer le passage du chemin de fer.



Source link

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *