Une dizaine de communes offrent des terrains au Consell pour promouvoir près de 650 logements sociaux

Une dizaine de communes offrent des terrains au Consell pour promouvoir près de 650 logements sociaux, jacquin couvreur


VALENCE. Une douzaine de municipalités valenciennes ont répondu à l’appel du ministère du Logement et ont offert une partie de leurs terrains publics pour faire partie des prochains plans que ce département prépare dans le but de promouvoir des logements publics locatifs abordables. Des terrains qui permettront la construction de près de 650 propriétés dans la région valencienne. Et c’est qu’une partie importante des fonds de relance et de résilience est spécifiquement dédiée aux politiques de promotion publique et le logement a voulu rejoindre les consistoires pour construire quelque 2 200 nouvelles propriétés dans la Communauté.

Pour ce faire, il y a un mois le Ministère qui dirige Hector Illuèca a envoyé une lettre à 89 mairies valenciennes, celles qui ont le plus besoin de logements sociaux, pour connaître leurs terrains inutilisés et les inclure dans les futurs programmes de mobilisation qu’elle souhaite lancer afin d’augmenter le parc public valencien. Parmi ces projets figure le nouvel appel d’offres pour la cession de lots publics à des promoteurs privés qui sera lancé par la Entité valencienne foncière et de logement (EVha) au milieu de l’année, après que le premier appel ait été déserté.

À cette demande, dix localités valenciennes ont répondu, bien que des sources de ce département soulignent que de nombreuses autres ont également manifesté leur intérêt à collaborer avec l’administration autonome, mais sans préciser les parcelles disponibles. Plus précisément, Valence, Alicante, Castelló de la Ribera, Benifaió, Riba-roja de Túria, Alcudia, Benicarló, Novelda, Xàbia et Petrer ont fourni des informations à la Generalitat Valenciana sur les terrains disponibles susceptibles de faire partie des nouvelles politiques public promotion.

Cependant, le secrétaire régional au logement, Alexandre Aguilar, souligne que d’autres villes telles que Gandia, Elche ou Alcoi ont également manifesté leur intérêt, bien qu’elles n’aient pas répondu formellement, mais des contacts seront pris avec elles pour étudier la possibilité d’une collaboration. Au final, souligne-t-il, « l’objectif est de mobiliser le foncier régional et communal pour donner un coup de pouce aux collectivités territoriales et s’associer aux fonds européens de promotion du logement social ».

Une dizaine de communes offrent des terrains au Consell pour promouvoir près de 650 logements sociaux, jacquin couvreur

Ce qui est déjà certain, c’est la volonté de ces dix mairies valenciennes de céder des terrains publics municipaux. Plus précisément, il existe 31 parcelles réparties dans ces villes valenciennes dans lesquelles environ 650 nouvelles maisons pourraient être construites, selon les données du ministère.

Ce département avait fixé aux municipalités une série d’exigences pour évaluer le terrain. Ainsi, il a établi qu’ils doivent être classés comme résidentiels en raison de leur planification, ainsi qu’avoir une surface constructible minimale de 15 logements et être inscrits au registre foncier correspondant, libres de charges et de charges (y compris les charges urbaines) en faveur du municipalité, entre autres revendications.

Programmes européens

L’objectif de la Conselleria est de profiter de l’impulsion des fonds européens en matière de Logement. Et c’est que l’Union européenne aspire à promouvoir la promotion de 20 000 logements locatifs abordables sur des terrains publics en Espagne, à travers le programme de construction de logements locatifs dans des bâtiments économes en énergie. La Generalitat calcule que sur ce total, quelque 2 200 doivent être construits sur le territoire valencien jusqu’en 2026 pour répondre aux exigences européennes.

À cette fin, le gouvernement central a déjà activé le cadre juridique avec lequel s’articulent les programmes d’aide en matière de réhabilitation résidentielle et de logement social, qui dans le cas de la promotion publique s’articule à travers trois mécanismes : la collaboration entre les administrations ; le transfert des droits de surface à des agents privés, c’est-à-dire la collaboration public-privé, et la relation avec les coopératives.

En fait, une partie de ces terrains municipaux fera partie du nouveau concours solaire pour la collaboration avec des agents privés qui sera lancé par EVha au milieu de l’année prochaine. L’entité a lancé il y a quelques mois un premier appel pour le transfert de 29 lots publics à des promoteurs privés pour des loyers abordables, mais cela n’a pas abouti car les conditions n’ont pas convaincu les agents privés.

Maintenant, avec des fonds européens, une nouvelle édition est en préparation qui comprend un certain type d’aide pendant les travaux, un nouvel appel qui a suscité des attentes dans le secteur privé et qui pourrait inclure certains de ces terrains que les municipalités ont mis à la disposition de l’administration Valencien. Tout cela dans le but de promouvoir la promotion du logement public dans la Communauté valencienne et de répondre à l’urgence du logement dans la région.



Source link

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *